top of page
Des soins ?

Nous disposons à l'heure actuelle de plus en plus d'outils dans notre trousse de secours aux arbres.

Pour sécuriser un arbre dans sa mécanique (risque de bris de branche, danger pour l'entourage du sujet), il y a le haubanage.

La pose de sangle et cordes en matériaux issus des dernières innovations techniques permettra de retenir une éventuelle chute de branches fragile. 

Des câbles peuvent être utilisés dans certains cas.

img_20200703_174448.jpg

Décompactage du sol au pied d'un érable à l'aide d'une tarrière (mèche de 4 cm de diam.), les trous seront remplis avec du lombricompost (engrais organique) puis du broyat pourra ensuite être déposé au pied de l'arbre afin de protéger le sol, et participer à la création d'un nouvel humus.

 

Ainsi nous pouvons créer des condition de sol qui se rapproche de celui d'une forêt : un sol vivant, primordial pour la bonne santé de l'arbre.

Chantier fait avec François de "Cime et Sol"

En cas de maladie ou de perte de vitalité du sujet, des traitements seront envisagés. 
Arbres-de-Vie à pour but la préservation de notre patrimoine écologique, et dans cet optique, seuls des produits 100% biodégradables et naturels sont proposés.
En "curatif" les huiles essentielles ont de puissants potentiels insecticide et fongicide méconnu.
Des tests sont réalisé en ce sens par plusieurs instituts (par ex. le centre agronomique de Changins en Suisse).
Pour "revitaliser" vos arbres en situation de stress important, par exemple suite à une taille sévère, où lorsque l'arbre présente des carences en minéraux, où encore la terre au niveau de ses racines est trop tassée (stationnement de véhicule, passage régulier), là aussi des solutions naturelles vous sont proposées.
Travail sur le sol (décompactage, apports d'engrais naturels) où dans le houppier (traitement avec des engrais foliaire issus de la consoude, prêle et ortie).

Une procession pour le pin

Se débarrasser des nids de chenilles processionnaires du pin, cèdre et chêne, au bon moment (en hiver) vous évitera les désagrément causés par ces bébêtes urticantes au moment ou elle vont descendre de l'arbre (au printemps).

Le grimpeur ira les chercher à l'aide d'un échenilloir (sécateur-perche), les nids sont débarrassé pour être brûler.

Plus d'infos sur : https://chenilles-processionnaires.fr

bottom of page